«  En toute œuvre d’art, la pensée sort de l’œuvre, et jamais une œuvre ne sort d’une pensée », cette citation de l’écrivain André Gide, définit bien l’art du point de vue de l’artiste, mais chaque artiste est différent en sa façon de faire c’est le cas ici de Thomas Neret, un artiste qui possède un atelier à Madirokely «Le Marchand de Sable » et qui a un point de vue très original sur l’art et la sculpture en utilisant les vieilles pirogues recyclées comme bois pour sculpter.

Définition de la sculpture

Rappelons que la sculpture est une activité artistique de manière à tailler une matière dure, de façonner une matière selon des techniques appropriées, d’assembler divers matériaux, afin de dégager, dans un but utilitaire ou esthétique, un objet, une figure, un ornement, ensemble des techniques utilisées à cet effet.

Le mot sculpture vient étymologiquement du latin « sculpere » qui signifie « tailler » ou «  enlever des morceaux à une pierre ».

La naissance de l’artiste

Inspiré de ces nombreux voyages( Afrique, autour du monde ) Thomas Neret qui fût autrefois cuisinier s’est lancé dans l’art sculptural depuis 10 ans, ne bénéficiant d’aucune étude d’artisanat, cet homme travail seul dans son atelier «  le marchand de sable » et comme il le dit , il travaille «  au feeling », il a fait ce que personne n’a encore fait à Nosy be, « le recyclage des bois » essentiellement des pirogues, pour les transformer en art propre à lui. Certes il n’utilise pas de bois précieux tel que le « palissandre » mais dans ses mains chaque bois devient précieux et l’art est pour lui «  un coup de cœur ».

Quelle technique utilise-t-il ?

En étant autodidacte, Thomas Neret n’a pas fait de formation sur le bois, c’est donc  un « artiste né », il s’inspire de son inspiration  sur le moment, il y va « au feeling » , d’après lui et je le cite : « souvent c’est même les bois qui me parlent et dire quoi faire avec eux » , et il voit cela grâce à la forme des bois, si il doit les transformer en canapé , table ou encore des jardinières.

Quels matériaux utilise-t-il ?

L’atelier d’art le marchand de sable, utilise essentiellement des bois recyclés sur les pirogues, ou encore des boutres, mais il arrive aussi qu’il utilise des racines de mangrove trouvées sur la plage, des noyaux de mangues, des graines de plage, des crânes de tortues déjà mortes, et tout cela dans le cadre du respect de la nature et du recyclage.

Quelles sont ces œuvres ?

En tant qu’artiste, Thomas Neret a déjà produit plusieurs œuvres pour le compte d’un particulier ou des grands hôtels à Nosy be et à Madagascar, que cela soit dans la décoration esthétique de la maison ou dans l’ameublement.

Pour ne  citer que :

  • Des meubles (tables basses, chaises, canapés, coiffeuse, meubles de divinités, etc.)
  • Des statuettes faites avec des racines de mangrove
  • Des attrapes rêves
  • Des lampadaires

Quelles sont les expositions déjà faites ?

Le marchand de sable a déjà fait plusieurs expositions sur Nosy be, dans l’hôtel Sarimanok, au tamarin ou son « show-room » à son atelier, ou ailleurs sur Madagascar (Diégo, Antananarivo).

Les prix des œuvres

Les prix des œuvres varient selon les œuvres, ils sont à partir de 40 000Ar, tout dépend de vos commandes.

Où trouver ces œuvres sur Nosy be ?

Vous pouvez retrouver ces œuvres en allant dans son atelier à Madirokely, près de l’école publique, avec ou sans rendez-vous.

Vous pouvez le contacter via ce numéro de téléphone: + 261 32 52 311 39 .

Laisser une réponse

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom