Les baleines ont toujours été présentes à Madagascar, mais ce n’est que depuis quelques dizaines d’années que nous nous y intéressons. Actuellement 5 champs de baleines différents ont été identifié alors que seulement 3 ont été confirmé visuellement, dont le Rorqual d’Omura en 2015. La première à avoir été identifiée est la baleine à bosses car la plus démonstrative, que l’on peut observer facilement à Nosy Be durant un safari baleine

La baleine à bosses

Baleine à bosses à nosy be

La baleine à bosse (Megaptera novaengliae) a le dos noir ou gris foncé avec une bosse en avant de l’aileron dorsal, deux grandes nageoires pectorales qui font le tiers de sa longueur (d’où son nom de mégaptère) et une nageoire caudale dont le dessous a des taches blanches propre à chacune. Cette empreinte caudale et l’équivalent de notre empreinte digitale et permet ainsi de l’identifier.

Elle mesure 12 à 16 mètres de long et pèse de 25 à 40 tonnes. Comme c’est un mammifère, elle doit respirer avec ses poumons, ce qui l’oblige à remonter à la surface tous les quarts d’heures pour notre plus grand plaisir ! L’adulte peut rester 40 minutes sous l’eau. Au large, sa nageoire caudale se lève à la verticale au-dessus de l’eau et son souffle (jusqu’à 3 mètres) est aussi haut que large. Malgré sa taille, elle effectue de très belles acrobaties et saute souvent hors de l’eau lors des parades.

Ou voir les baleines à bosses à Madagascar ?

Avant de venir à Nosy Be, elles passent par Nosy Boraha. C’est le premier endroit où se posent les baleines à bosse afin de donner naissance à leurs baleineaux car l’espace en Sainte Marie et Madagascar est une baie naturelle peut profonde sans prédateurs, ainsi un lieu idéal pour la reproduction. Si vous passez par Sainte Marie, vous aurez peut-être la chance d’assister à une naissance !

Suite à Sainte Marie, les baleines à bosses continues leur remontée jusqu’à Nosy Be ou elles vont passer 2 mois et apprendre à leur baleineau à sauter. Avec un peu de chance, vous aurez l’occasion depuis la plage de voir au loin une baleine faire un magnifique saut puis voir le baleineau essayer 3-4 fois, et la mère remontrer à son baleineau et celui-ci réasseyer de plus belle, ceci durant 30 bonnes minutes jusqu’à les perdre vues. Spectacle inoubliable.

Après ces deux mois, courant Septembre, les voici reparties pour le Pol Sud, mais ne vous inquiétez pas, les requins baleines viennent nous rendre visite à leurs tours !

La migration des baleines à bosses dans le monde

Migration des baleines à bosses

Chaque année la baleine à bosse établie son cycle de vie habituelle. En été, elle vie dans les eaux glacées de l’Arctique et de l’Antarctique pour se nourrir en abondance. L’hiver, elle va se rapprocher de l’Equateur dans des eaux plus chaudes pour la saison des amours.

De décembre à fin Avril, les baleines à bosse se trouvent pour la plupart en Antarctique, au Sud du Cap Horn, à plus de 8000 Km de Mayotte et Madagascar, mais aussi au Groenland, au large du Quebec. Pendant cette période, elles font des réserves de graisses en se nourrissant en grandes quantités essentiellement principalement de krill (petites crevettes), harengs, capelans, lançons et maquereaux. Elles font des réserves car par la suite elles ne se nourrissent plus durant six mois.

La migration débute de fin Avril pour finir en Juin, elles se dirigent de l’Antarctique vers les eaux de l’Océan indien, en remontant les côtes d’Afrique du Sud vers l’Est, au large des côtes de Colombie puis par le Canal de Mozambique pour arriver plus à l’Ouest vers les Comores et Mayotte ou bien se dirigent au Nord-Est de Madagascar, vers l’île de Sainte- Marie, la baie d’Antongil ainsi que Nosy Be.

Un autre groupe, toujours à partir de l’Antarctique se dirigera carrément à l’Ouest de la pointe de l’Afrique, côté Océan atlantique vers le Gabon (Mayumba, Golfe de Guinée, vers les eaux de Sao Tomé et Principe) et les côtes Camerounaises , Nigériennes ou Ghanéennes.
Celles en provenance du Groenland et celles au large du Quebec se dirigeront vers les Caraïbes.

De Juillet à fin Octobre on peut les apercevoir dans les eaux chaudes de l’Océan Indien et à Mayotte (= eaux chaudes de plus de 26°), où elles viennent se reproduire, certaines allant jusqu’à la Réunion, aux Seychelles et à l’île Maurice. Le pic d’observation se situe en Août.
Autrefois abondantes dans le Pacifique Sud: Nouvelle Calédonie, Tonga, les Iles Cook, la Polynésie française, le Vanuatu, Fidji, Samoa, les Samoa américaines et la Nouvelle Zélande, les baleines à bosse ont longtemps été chassées en Polynésie. Réduites à moins de 5% de leur effectif originel, on ne retrouve actuellement plus que des populations trés jeunes à Ruturu et en général autour des îles de la Société, des Australes et de Tuamotu en Octobre.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Partager

Laisser une réponse

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom