Aéroport de Nosy Be
Economie

Nouvelle gestion pour l’aéroport de Nosy Be

L’Adema ( Aéroport de Madagascar) vient de passer la main au consortium Ravinala Airport pour la gestion des aéroports de Nosy be , Fascène et l’aéroport d’Ivato Antananarivo ce 24 décembre 2016.

Après avoir longuement réfléchis l’Etat a conclu qu’un partenariat public privé est le mieux adapté pour ce projet, cependant malgré la passation de l’exploitation de ces deux aéroports au consortium Ravinala Airport, l’Adema continuera d’assurer certains services à l’aéroport de Nosy be Fascène, notamment la navigation aérienne ou plus précisément le contrôle aérien et le balisage , du service de sauvetage et de lutte contre l’incendie des aéronefs.

Le consortium Ravinala airport regroupe l’aéroport de :

  • Paris Management (l’exploitation)
  • Bouygues Bâtiment International (la conception),
  • Colas Madagascar( la construction)
  • Meridiam Africa ( le financement)

Le projet du consortium Ravinala Airport pour l’aéroport de Nosy be

C’est le 09 juillet 2015 qu’ils obtiennent le contrat de concession de ces deux aéroports pour une durée de 28 ans, ce consortium a pour  mission de moderniser et de mettre aux normes les infrastructures de ces deux aéroports, cette mission avait débutée pour accueillir le XVI sommet de la francophonie qui s’est déroulé le 22 au 27 novembre 2016.

 Le projet sur l’aéroport de Nosy be

Sur Nosy be, le consortium pense doubler le trafic à un horizon d’une dizaine d’années, l’impact direct peut rapporter 140 millions d’euros dans le pays, le  trafic, spécialement dans le domaine du tourisme se verra développer. Pour atteindre cet objectif, le programme est

  • En premier lieu, la rénovation de la piste et mise en conformité, ensuite la rénovation du terminal existant.
  • En second lieu, le financement, la conception et la construction d’un nouveau terminal qui aura la capacité d’accueillir à peu près de 1 million de passagers.
  • Réhabilitation du tarmac pour accueillir les gros porteurs et les jets privés
  • Extension du pavillon présidentiel pour les chefs d’Etat et chefs de délégation
  • Aménagement de la Mezzanine pour l’accueil de la délégation de la Francophonie

Ce projet sur l’aéroport de Nosy be, Fascène est évalué à 6 millions d’euros soit 65 milliards d’Ariary.

La redevance aéroportuaire

Une nouvelle taxe, appelée aussi la redevance de développement des infrastructures aéroportuaires (RDIA) est ntrée en vigueur le lendemain de Noël , cette taxe concerne seulement les aéroports exploités par le consortium Ravinala Airport , l’aéroport d’Antananarivo Ivato et l’aéroport de NosyBe Fascène, toutes les compagnies aériennes sont concernées par cette taxe au départ de ces deux aéroports et inclura la taxe en question dans les billets d’avions des passagers, chaque passager international devrait payer 38 euros, et 20 euros pour un passager sur un vol domestique. Cependant les passagers en transit dans ces deux aéroports ne sont pas concernés par cette nouvelle mesure.

Les acteurs du secteur touristique ne cachent pas leurs mécontentements face à cette nouvelle mesure et protestent en vain, car cela aura pour conséquence la promotion de la destination Madagascar, car le budget des touristes va s’alourdir.

Que deviendra l’économie du pays face à cette nouvelle mesure ?

Sources :

 

Auteur

Ces articles peuvent vous intérésser

Laisser un avis

Laisser un avis

Votre adresse mail ne sera pas publiée